samedi 29 septembre 2012

Pause Musicale - Glop / Pas Glop #1 Muse / Raphaël

Du coup de coeur au coup de gueule, voici le glop/pas glop du jour.

Glop, le nouveau Muse - Madness

Une chanson rock mais toute en douceur, avec une vrai performance vocale en prime. J'aime.


Pas Glop, Le nouveau Raphael... 

Mais quelle horreur, c'est faux, c'est dissonant (ça frotte quoi), les paroles ne sont pas inoubliables, et son "héhéhéhéhé"... non mais sérieux...


Voilà !!!!

Bon week end !

La Prune

vendredi 28 septembre 2012

Le Shopping du vendredi - Verodko

Coup de coeur pour cette boutique que j'ai découvert grâce à sa créatrice sur Facebook, un p'tit article s'imposait !

Verodko c'est une boutique de bijoux vintage trop trop trop jolis.

Un joli sautoir "clé" pour 7 €

Copyright Verodko

Une bague oiseau tout comme j'aime à 5 €

Copyright Verodko

Cette sublime montre en sautoir à 15 €, c'est ma number one, sérieux, dès que j'aurais un peu de sous, je me la paierait ! 

Copyright Verodko

Un joli sautoir oiseaux à 7 €

Copyright Verodko
Une jolie bague avec la sublime Audrey Hepburn, 5 €

Copyright Verodko
Voilà voilà, quelques uns de mes chouchoux, mais ya aussi des boucles d'oreilles et des bracelets :-)

Pour les autres merveilles, c'est

Et merci à la gentille créatrice pour l'autorisation d'utiliser ses photos !

La Prune

Incroyable Talent

Tu connais "incroyable talent" pas vrai ??? Bah saches que nos voisins aussi ont du talent. Petit florilège...

Merci à La Vilaine pour la découverte...

 

Même si Pruneau dit que ce ne sont que des "effets" (jaloux va) ce sont mes chouchoux d'amour !

 

Le meilleur barman de tous les temps, c'est lui !


Qui a dit que Matrix était bourré d'effets spéciaux ?



Voilà mon p'tit pépin, je t'embrasse,

La Prune

jeudi 27 septembre 2012

Les princesses aussi ont des coups de mou

On peut être une Princesse et parfois avoir un petit nuage qui traverse son ciel. Comme ça, pas longtemps, mais un p'tit peu quand même.

Comme tous les deux ans, la question ne s'est même pas posée, dès janvier on était au taquet. 

Guimauve et moi on va au Salon de l'Auto. 

C'est notre sortie entres filles, notre plaisir. On débarque à l'aube, on explore les hangars, on fait des "hiiiiiii" et des "haaaaaaaan", on joue des coudes, je me mets sur la pointe des pieds pour faire des photos par dessus la foule, on monte et remonte les escalators, on furète partout, on essaie d'avoir tous les produits dérivés offerts par les marques (comme ce sac Lion Peugeot presque aussi grand que Guimauve qu'elle voulait ABSOLUMENT avoir... 20 minutes de queue que ça nous a coûté !).

On fait des spéculations sur les modèles qui vont ou ne vont pas marcher (Quoi ? 45 kilomètres d'autonomie la petite électrique là ? Ils sont sérieux ?), sur les tendances (ya 4 ans, on avait prédit l'avènement de la peinture mate, on est trop fortes !), on bave sur les concepts cars (comme la DeZir ya deux ans... . grrr !)


On fini par repartir avec les jambes qui nous rentrent dans le corps, on met toutes nos photos en commun, on les tri, on les commente, et on se dit vivement dans deux ans qu'on remette ça.

J'aurais des tas d'anecdotes à te raconter, il se passe toujours un truc, surtout avec nos deux chances de boulet.

Un salon de l'auto, pour nous, c'est plus qu'un simple salon. 

C'est au cours d'un salon de l'auto que j'ai eu mon premier coup de fil avec Pruneau (et oui !) et Guimauve était là. C'est comme notre amitié, c'est immuable.

Tous les deux ans, on spécule sur comment on sera deux ans après. "T'imagines, dans deux ans on travaillera peut être ?" "T'imagines, dans deux ans, on aura peut être un appart à nous ?" "T'imagines, dans deux ans, on aura peut être le permis ?" "T'imagines, dans deux ans, on aura peut être un chéri ?"

Il y a deux ans, on a imaginé qu'à notre prochain salon elle serait mariée et que moi, j'aurais un bidon rond, voire une poussette. 

Guimauve vient de me contacter pour savoir si son Mari-tout-neuf pouvait nous accompagner cette année, exceptionnellement. Je suis très contente, n'en doute pas, je l'adore son Mari-tout-neuf, c'est pas là le problème du tout !

Mais moi, de mon côté, je vais pas me répéter hein, mais voilà.

Elle a eu raison, et moi pas. C'est la première fois que nos spéculations ne se sont pas avérées exactes. Les miennes en tous cas.

Alors, là, tout de suite, j'ai un gros gros coup de mou.

Madame Coincoin, notre mascotte, EVJF de Guimauve, Février 2012
La Prune

mercredi 26 septembre 2012

I am a Princess


Etre une princesse c'est un état d'esprit, un mode de vie, ça ne s'improvise pas ! . 

Etre une Princesse, c'est utiliser des mots comme "Girly" ou "Glitter" ou des expressions comme "so cute !" Oui, la Princesse est so fluent.

Etre une Princesse, c'est prétendre avoir une très haute estime de soi, même si c'est pas vrai. 

Etre une Princesse, c'est voir le bien en chacun, même si souvent on s'en mord les doigts.

Etre une Princesse c'est ne jamais faire caca, ni aucun bruit corporel qui ne soit absolument harmonieux. Jamais.


Etre une Princesse, c'est être "trop". Trop gentille, trop joyeuse, trop naïve, trop émotive... (en même temps, vu le monde trop cruel, trop sombre et trop violent dans lequel on vit, faut pas hésiter à mettre le paquet !)

Etre une Princesse, c'est utiliser systématiquement un niveau très élevé d'ondes sonores, de préférences aiguës.  (Quoi ??? T'as acheté des macarons ? hiiiiiiiiiiiiiiii !)

Etre une Princesse, c'est s'extasier pour tout, tout le temps. Comme quand Pruneau fait envoler une horde de moineaux en tapant dans ses mains. 

Oui j'ai fait cette tête là. Mais en brune.

Etre une Princesse, c'est garder son âme d'enfant et n'avoir pas peur du ridicule. Par exemple, beugler une chanson de marin devant 8000 personnes en attendant l'ouverture d'un concert de tri yann (et ça n'est pas une expression, ils étaient bien 8000). (Enfin 7999 sans moi quoi).

Etre une Princesse, c'est manger de la purée au jambon devant Midi les Zouzous. 

Etre une Princesse, c'est aimer les guimauves, les sucettes, les dragibus et les nounours en chocolat.

Etre une Princesse c'est écrire avec un stylo rose, et mettre des p'tits coeurs dans tous ses commentaires Facebook. Faut être une pro du <3

Etre une Princesse, c'est faire de son blog un candy bar, un cocon sucré, qu'on savoure comme un milk shake à la vanille. 

Etre une Princesse, c'est surtout, et avant tout, ne JAMAIS se prendre au sérieux. 
 

Now you know how to be a Princess...



La Prune

mardi 25 septembre 2012

P'tit pois sera bilingue. Ou pas.

Pruneau, qui n'avait une vision que très "chantier" des Portugais, a appris grâce à moi à aimer ce pays et apprécier sa culture. Je pense que le Porto, la Ginja et la Carne a Alanteijana n'y sont pas pour rien.

J'ai eu peur de lui en parler mais finalement, l'idée est venu de lui : 

Nous allons parler Portugais à p'tit pois. 

C'est important de connaître ses racines, après tout !

Seulement il faut dire que je ne suis pas du tout bilingue et Pruneau connait tous les gros mots mais on a vite fait le tour.

Donc la seule certitude que nous puissions avoir est que p'tit pois saura dire : 

- Bonjour, bonsoir et bonne nuit, 
- S'il vous plait et merci, 
- Raisin, Pastèque, 
- Chat, chien, poule, crapeau, autruche et sauterelle,
- Bière et vin,
- Pasteis de nata et broas de mel (ça je te laisse chercher)

Ah et chanter bon anniversaire mais pas en entier (non parce que ya des paroles 'achement difficiles quand même)

Voilà, ça sera à peu près tout. 

Mais je suis sûre que ça lui sera très très utile. 

La Prune


Moment de Pub #5 - Non, je ne veux plus me cacher !

Je suis fière de mon vagin ! 

Ah ça, mon p'tit poisson fallait s'y attendre, à ce que ça finisse par voler bas, un jour, dans les moments de pub ! 

Pas ma faute, c'était trop tentant ! 

La Première fois que Pruneau et moi avons vu cette pub on est resté scotchés "naaaaaaaaaaan ils ont osés !!!! j'y crois paaaaaaaaaaaaas !"

Moi ça me fait marrer, parce que j'imagine trop la gueule du publicitaire, tu vois ? avec ses petites lunettes, sa raie sur le côté, son jean slim, sa veste et ses converse, quand le client lui a dit "alors nous, voilà, notre produit c'est de la crème contre les mycoses vaginales... on vous laisse carte blanche".  Tu la vois bien, la gueule du publicitaire là ? 

Non mais sérieusement... QUI va aller chez sa pharmacienne en disant "ohlala, j'ai vu la pub du produit contre les mycoses vaginales, ça à l'air vraiment crocro bien !". 

A quand le test dans le blog beauté tiens ? 


La Prune

lundi 24 septembre 2012

Je ferme mon blog !

AHAHAH ! T'y as cru hein ? 

Non, rassure-toi, j'ai mis ce titre juste pour faire la une d'hellocoton réagir.

C'est ma coupine HC Lacrymosa qui a annoncé la fermeture de son blog ce week end.

L'ayant moi-même fait il y a presque 6 mois, je me suis à nouveau interrogée :



La blogosphère est-elle une jungle ? 

Quand tu te dévoile un peu trop sur ton blog ou quand tu aborde des sujets polémiques (politique, religion, allaitement), tu fini toujours par te prendre un retour de bâton en pleine tronche. 

Je ne parle pas des personnes intelligentes et adultes avec lesquelles tu peux débattre, exposer tes arguments, apprendre des choses. 

Non. 

Je parles de ces trolls insupportables qui ne savent communiquer qu'à grands coups d'insultes et de bassesses. 

Peut-être est-ce une volonté de leur part de créer une race de super-blogueurs et d'éliminer les plus faibles ? 

En tous cas ils sont prêts à tout pour arriver à leurs fins. De la provocation aux insultes, voire même, pour les plus téméraires, à l'attaque de la vie privée. Ça peut aller loin, très loin, jusqu'au commissariat et la fermeture du blog pour ma part. 

Je n'ai pas renoncé. J'ai décroché. 

Parce que je n'étais plus la Prune drôle, pleine de joie, de rose et de modestie que tu connais. Non. J'étais devenue une Prune grisouille, ratatinée, aigrie. Parce qu'ouvrir mon blog chaque matin était irrémédiablement suivi de l'angoisse d'y découvrir des menaces, parce que j'avais peur de ce qui se cachait derrière mes notifications Facebook.

Et puis j'ai réfléchis, je me suis introspectée et je me suis rendue compte que j'avais oublié le plus important.

Les meilleurs combats à mener dans une vie, sont ceux qu'on fait par amour. 

Il est pathétique de constater qu'une minorité de perturbateurs arrivent à détruire des blogs qu'on construit passionnément pendant des années et qui pour certains sont de véritables refuges. Mais ils ne méritent pas qu'on perde la santé à tenter de les combattre. 

L'indifférence est la meilleure solution.

Oubliées, les pertes de temps, les prises de tête. Abandonnés, les faiseurs de trouble, les no-life. 

Je ne regrette pas, je me suis retrouvée, j'ai retrouvé Pruneau et je n'ai jamais été aussi heureuse. J'ai construit un nouveau blog sur des bases solides en me jurant de ne plus jamais me laisser dépasser par des moulins à vent. 

Je souhaite le même bonheur à Lacrymosa et à toutes mes autres coupines blogueuses. 

Et longue vie à la blogosphère. 

La Prune






Bit's & Pieces #20

20 semaines, déjà !!!!

20 semaines que je suis Marjoliemaman dans cette aventure ! ça se fête !

Alors attention Bit's & Pieces géant cette semaine ! 










1-2) - Craquage monstre chez Moa
3) - Pina Colada géante en amoureux bearp !
4) - Nouveauté chez Haribo
5) - Glam, les nouvelles lunettes style aviateur
6) - Pas glam, les verres non amincits d'au moins 8 kg chacuns
7) - Admire la photographe qui arrive à faire poser ses deux monstres
8) - Mode calin
9) - Coussin bouillotte cousu main, avec des noyaux de cerise dedans, aaaaaaaaaah j'aime !

Voilà voilà !

J'vous embrasse mes pépins !

La Prune

Mon coup de coeur du lundi #7 - ilovergne

Revoilà mon coup de coeur du lundi, sur une idée de Mademoiselle Maman

Aujourd'hui je te parle d'une marque qui nous a fait bien rigoler au Prunier : ilovergne

Tu voulais envoyer une carte postale qui représente vraiment l'Auvergne (si, tu voulais), et bah c'est chez ilovergne qu'il faut aller voir !

Je n'ai besoin de personne en Salers !
Tout le monde le connait... Toi, l'Auvergnat (quand tu mourras)

Si toi aussi, t'es fort en géographie
Hi !
on m'aurait menti ?
L'Auvergnat le plus connu de l'histoire :


Si tu as faim, vas en Auvergne :
Crédit photo ilovergne


La Prune

dimanche 23 septembre 2012

Croyances et légendes pour p'tit pois paresseux

Quand ton p'tit pois est comme le miens, relativement paresseux, qu'il tarde à s'installer sous ton nombril, toutes tes amies et connaissances se mettent en 4 pour trouver des trucs - rationnels ou non - qui aideront bébé à arriver.

Bon, yen a que je pourrais pas te répéter, sans quoi ça risquerait de choquer tes oreilles chastes. Et bon, ça serait dommage quand même.

Et puis ya ma copine Lilimoofy.  Tu peux aller la voir, elle est gentille, elle mord pas. En plus, elle vient toujours me faire un bisous quand elle passe près du Prunier et elle m'envoie toujours plein de trucs gentils, même quand j'ai rien demandé.

Et ma coupine, elle m'a raconté que chez elle, en Cigonie, C'est les Cigognes qui emmènent les bébés. T'imagines ? Pas de Prise de poids, pas de contractions, pas d'épisiotomie... Le rêve !

Mais comme tout travail mérite salaire (ben ouais quand même, pas folle la cigogne, ya au moins les frais de déplacement, faut se les taper les 500 bornes jusqu'au Prunier !) il faut déposer un morceau de sucre sur le bord de sa fenêtre pour l'attirer... Je trouve ça trop mignon comme pratique. Même Pruneau il a dit qu'il était d'accord.

Et puis je me suis dit qu'au point où j'en étais, je serais prête à mettre un pot de nutella même.

Si.

Ça aime le Nutella les cigognes ?



La Prune

samedi 22 septembre 2012

Pause musicale - Thomas Dutronc #2

Je t'en parlais déjà et j'aime toujours autant.

Depuis peu, il a sorti un titre sur l'adolescence et j'adore. C'est plein de poésie, de vérité et un peu de nostalgie, aussi...

Bon we à toi mon pépin,

La Prune



vendredi 21 septembre 2012

Pruneau sait parler aux femmes.

Enfin, à moi surtout.

Ce midi, j'allais chercher mon déjeuner au monop du coin.

J'ai regardé les bijoux l'air de rien, en sachant pertinemment que j'allais être tentée.

Et ça n'a pas raté. Elle était là, cette bague en vieil or, avec un ptit zozio vintage. Et en plus élastique, parfaite pour mes doigts boudinés.

Culpabilisant, j'appelle Pruneau pour qu'il me dissuade, généralement ça marche bien, il dit "non", je repose l'article en ronchonnant, mais je le fais.

- Oui ? 
- Pruneau, il faut que tu m'aide, je suis tentée par une bague, c'est horrible.
- Non, l'achète pas. 
- Oui hein ? Bon, je la repose alors. Damned.
- L'achète pas, c'est moi qui te l'achète. 

Et bam.

Pruneau, je t'aime.

La Prune

Bague Bala Boosté, 9.90 €

Rentre dans une case, et tais-toi.

J'ai jamais été "comme tout le monde". J'ai toujours été un brin différente. ça a souvent été un poids à porter, une source de moqueries et d'interrogations.

"Pourquoi ne suis-je pas comme les autres ?" 

Bon, je te le dis tout net, j'ai jamais pu répondre à cette question.

Mais c'est comme ça, c'est tout. 

Dans les files de concerts de Tri Yann, je me fais souvent aborder par des gens qui s'étonnent de mon âge. "C'est la génération de vos parents !". Bah sauf que mes parents, ils aiment pas Tri Yann. Ils les trouvent trop vieux. (C'est un comble !).

Avoir 26 ans, être casanière, aimer l'histoire, la broderie, la clarinette et un groupe des années 70, ça craint, comme dirait l'autre. Enfin non, ça n'est plus ringard, on dit "vintage" maintenant. C'est ça, je suis vintage.

Et puis il y a eu tout le remue-ménage autour de Pruneau. D'abord c'était "mais tu te rends compte de la différence d'âge ?" et puis "mais tu te rends compte, il a une fille !" et "non mais, là, vous vivez toujours pas ensemble, ça se fera plus, maintenant..." et "le Prunier ? mais quelle idée de vouloir vivre à la campagne !" et maintenant "quoi ! faire un bébé ! mais vous n'y pensez pas ! il faut vivre au moins deux ans avec quelqu'un avant de faire un bébé !"

Bref, on fait jamais rien comme les autres voudraient qu'on fasse. 
 
Plus le temps passe, et plus j'ai envie d'abandonner tout effort d'argumentation. Quand on juge ma vie sur des principes idéologiques à deux balles, j'ai envie de dire F*CK !!!

Je n'ai jamais compris pourquoi il fallait absolument suivre des codes bien précis, après tout, qu'est-ce que ça peut bien faire, de choisir de faire autrement

Pour ma part, aujourd'hui, j'assume ma différence et même, j'y tiens. Parce que c'est comme ça que je suis heureuse. J'ai tenté de "rentrer dans le rang", mais je n'y arrive pas et ça ne me convient pas.

Tous les choix que j'ai fait je les ai fait par moi-même, sans être influencée, et ils m'ont toujours été profitables... Je continuerai à faire selon mon instinct, selon mes envies, et tant pis si, contrairement à d'autres, ma vie ne rentre pas parfaitement dans des cases...



La Prune

jeudi 20 septembre 2012

Mon humeur de septembre

En septembre :

J'aime : 

- Voir enfin le retour de Guimauve... portée disparue depuis mi-août, c'était trop long ces vacances Guimauve ! 

- Prévoir le débarquement de triyannautes de l'est pour un concert ... le Prunier va être plein de vie ! 

- Voir les cats complètement rétablis... et pousser un ouf de soulagement ! 

- Savoir que Pruneau a pris une journée de RTT pour finir la chambre de Mirabelle... Miracle ! 

- Avoir passé le cap des 15 000 visites... C'est presque plus en 5 mois que mon ancien blog en 4 ans ! Oo   Merci mes choupis ! 

- Avoir transformé la chambre à coucher en un petit cocon doux et moelleux... 

- Attendre de nouvelles lunettes trop classes pour ce we...

- Prévoir la première visite de Moune et Pap's au Prunier le mois prochain, mieux vaut tard...

- Souhaiter un bon anniversaire à Pap's samedi ! Waou, 70 printemps quoi !

- Ne plus toucher terre, délirer, rire, aimer... être heureuse, tout simplement ! 

Guimauve et moi-même, en vadrouille au Havre, mai 2010


J'aime pas : 

- Etre adhérente à une banque qui est en perpétuel paradoxe ;

- Ne plus savoir comment s'habiller. On met un gros pull le matin et on transpire le soir... 

- Avoir les ongles de pied tout bleus. Ne plus supporter de chaussures autre que les baskets. Moyen classe quand même.

- Ne plus avoir le temps de rien, passer à côté de plein de choses, et sentir la fatigue diriger sa vie... 

- Sentir le Prunier entrer dans un état de décrépitude avancée. Penser au point ci-dessus. Penser que son we va être consacré au ménage...

- Se rendre compte que le chat de son enfance est en train de décliner doucement... 15 ans quand même... 

- Affronter la Sécurité Sociale. 10 jours d'attente rien que pour obtenir un code pour se connecter au site...

- Partir le matin à la nuit, rentrer le soir à la nuit... 

Bonne journée ! 

La Prune


Annette, je te déteste

Annette, je te hais. 

Toi et moi on n'aurait jamais du se rencontrer. 

Tout ça c'est à cause de Pruneau. 

Ton générique pourri, il reste dans la tête pendant 10 ans. Même que je suis sûre qu'il y a des messages subliminaux dedans.

ça m'étonne que tu passes encore dans Midi Les Zouzous (oui, je regarde Midi les zouzous, sans commentaires) parce que t'es une torture pour les parents.

Annette, t'es très mignonne, mais tu es sur ma blacklist, comme "le petit bonhomme en mousse" ou "KKOQQ".

Voilà. C'est tout. 



La Prune

mercredi 19 septembre 2012

La Broderie du mercredi - La Mouette #8

Ayé, fini !

Bon, en fait, pas tout à fait. J'ai fini la mouette, j'ai posé les derniers points arrière... J'ai pas respecté les couleurs, je me suis plantée sur la grille, j'ai beaucoup bluffé, mais je l'ai terminée... 

Reste à broder le vent... 

Et broder le vent, c'est long !





Pour mémoire.. 

#7




#6

Have a good day !





La Prune

mardi 18 septembre 2012

Moment de pub #4 - La pub du boeuf

Cette pub rejoint un peu ce que Batonnet de Poisson pensait de la pub du cheval

Oui, c'est vrai, ya des pubs, des fois, elles sont contre-productives... Ces pubs où tu sens que le publicitaire a complètement foiré son boulot. Genre à la fin de la trentième seconde, tu te dis "non mais là, il a du se faire virer, c'est pas possible autrement".

De plus, je pense que la pub pour le boeuf avait un budget équivalent à celui que le Prunier doit avoir pour l'achat de CD de Nolwenn Leroy.  (ouh c'est vilain !).

Résumons. En enfer, des mecs peinturlurés en rouge - tellement mal qu'ils ont du acheter le maquillage chez casto - se préparent un BBQ. Et là, sur fond de musique de pub de noël pour ferrero rocher, arrivent des anges avec des ailes en plastique made in china et tout le monde se fait des bisous, mange du bœuf et c'est beau. Si c'est beau. 

Non mais franchement... 

Je suis une carnivore dans l'âme, et les gens qui disent que manger de la viande "c'est pas naturel" que c'est "toxique" ou que c'est "pas sain" (là on peut se demander si c'est pas saint - ahahahaha je savoure mon talent), me hérissent le poil mais là, vraiment... ça me donnerait presque envie de devenir végétarienne. 

Et puis pourquoi ce sont des diables qui font le barbec' ? Manger de la viande c'est pécher ? Vade Retro Satanas ! Je ne succomberais pas ! aaaaaaaaaaaah ! 

Et puis cette musique... rha ! j'en peux pluuuuuuuuuuuuuuus !


Bisous bisous ! 

La Prune !

lundi 17 septembre 2012

Bits & Pieces #19

Salut mon p'tit chat,

J'espère que tu vas bien ?!

Ce we a été relativement reposant et tranquille, entre un passage chez l'ophtalmo (et oui, je suis encore plus bigleuse que la dernière fois) une visite chez Moune et Pap's enfin rentrés (mais pas pour longtemps) et un dimanche famille + suédois... j'ai fait cramer la CB mais ça en valait la peine ! Voici un p'tit aperçu !!!!








1 - 3 ) - Passage chez ikea oblige... avec mon p'tit coin de fille en 2 et le désespoir de Pruneau en 3...
4) - Passage chez l'ophtalmo et l'opticien... et ça bah... c'est juste le prix des verres... ouille !
5) - Notre nouveau pote s'appelle Sherlock, j'ai converti Pruneau, on est fan !
6 et 7) la (fausse) peau de mouton made in Ikea met de la douceur dans notre chambre...

Bonne semaine !

La Prune

Mon coup de coeur du lundi #6 - Le domaine de Gaudon

Sur une idée de Mam'zelle Maman je te présente chaque semaine (ou presque euh...) mon coup de coeur du we.



Aujourd'hui je vais te parler d'un coup de coeur de vacances. 

Aujourd'hui, je te fais entrer dans un château merveilleux, un lieu qui te fera remonter dans le temps. 

Est-ce que tu as déjà eu envie, en visitant  un château, de te laisser enfermer le soir venu et de dormir dans un beau lit à baldaquins, au milieu des tentures fleuries et des dorures ? Juste pour savoir, une fois, ce que ça faisait ? Si hein ? Et bah voilà, je vais réaliser ton rêve. 

Il était une fois, au cœur du Puy de Dôme, à 40 minutes de Clermont-Ferrand, un petit hameau, composé d'une belle ferme fortifiée. Là, tout au fond, caché dans un écrin de verdure, tu vas découvrir un magnifique Manoir du XIXème siècle. Après être passer devant la jolie fontaine qui bruisse doucement, tu frapperas à la porte, et un gentil couple t'accueillera en souriant. Pour peu que tu prévienne, tu peux même arriver très tard, ça ne les dérange pas. Ils t'offriront un café ou un jus de pomme bio (avec les pommes du domaine hein, attention, faut pas déconner !) puis te conduiront à ta chambre... 

Alors nous, on est des popolanis de premier ordre hein... Le luxe on est pas trop habitué. En bonne ancienne parisienne je me suis contenue pendant que le Monsieur nous faisait visiter la chambre, et dès qu'il a refermé la porte, je me suis mise à sauter partout et à hurler... Non mais sans dec...






La chambre était juste sublime, toute tendue de bleue, meublée avec goût, le confort moderne y étant intégré avec douceur... On avait en plus une belle salle de bain de marbre, le bonheur.

On a dîner dans un village médiéval pas très loin et on a passé une nuit de rêve. J'avais l'impression de devoir marcher à pas feutrés pour pas me réveiller.

Le lendemain on est descendus dans la sublîme salle à manger, dont les peintures sont encore d'époque, et on a rejoint les autres "pensionnaires". Nos hôtes nous on reçus avec bienveillance pour un petit déjeuner gargantuesque (attends, yavait 9 sortes de confitures quand même... toutes faites maison !!! Et pas de la confiture de base hein, nan nan, du genre prune-noix-épices tu vois !)

On est restés dans cette salle à manger pendant des heures. La pièce sublime, le soleil qui entrait doucement, la gentillesse de nos hôtes avec qui on a discuté, la musique douce... on aurait voulu ne jamais repartir... On se sentait comme chez nous.

Il y a un grand parc où faire de belles balades et 5 chambres différentes, 5 bonnes raisons d'y retourner pour nous, surtout qu'il y a une chambre Licorne ! 

Bon après, le tarif est pas "donné" : de 90 à 130 € la nuit, petit déjeuner compris, mais pour un 4 épis, ça les vaut largement ! 

Le seul truc que j'ai regretté c'est de ne pas avoir la WIFI pour vous le faire partager !!!!

Plus d'info sur le site du Domaine de Gaudon

Et merci à Pruneau pour m'avoir fait vivre une nuit de Princesse.

La Prune