mardi 25 mars 2014

Pleurer

Pleurer. 

Sans pouvoir s'arrêter. 

Pleurer de rage, pleurer de fatigue, pleurer de tristesse, pleurer de dégoût. 

Pleurer parce qu'on est à bout, à bout de patience, à bout d'énergie, à bout de tout. 

Pleurer parce qu'on est seule, seule face à son fardeau, seule face au quotidien. 

Pleurer en pensant à ceux qui sont loin, à l'absence, au manque. 

Pleurer d'angoisse en pensant qu'une fois disparus, la solitude sera là, pour de bon, pour toujours.

Pleurer d'exaspération, parce qu'il ne veut pas se taire, même une minute, même une seconde.

Pleurer parce qu'on a l'impression d'être la pire mère au monde, la moins patiente, la moins compréhensive. 

Celle qui comprend rien. 

Celle qui s'y prend comme un manche. 

Mettre de la musique. 

Rentrer dans le calme d'un bébé soudain attentif et apaisé. En étouffant ses sanglots qui ne veulent pas s'arrêter. Parce que ça fait du bien, parce que ça soulage, parce que la solution était si évidente.

Faire un câlin, le nez dans ses cheveux qui sentent si bon le bébé, en le serrant fort fort comme s'il était la seule chose qui restait sur terre. Comme pour lui pardonner d'être un bébé parfois difficile. Comme pour se pardonner d'être une mère parfois pitoyable.

Les larmes qui s'arrêtent, enfin. Qui laissent l'esprit vide, le corps asséché, fourbu, brisé. 

Le dîner régression d’œufs à la coque avec des mouillettes et des nouilles. Comme quand j'avais 4 ans. Comme après un gros chagrin. 

La vie qui reprend son cours. Comme si de rien n'était.

Avec une force nouvelle,

Un courage nouveau.

Parce qu'il y a de nouveau de la place pour encaisser.

10 commentaires:

  1. Pareil pour moi hier... les gros sanglots qui ont fait beaucoup rire ma fille d'ailleurs. Au cas où tu te sentes seule : j'ai hurlé sur mon bébé qui ne voulait pas dormir, et j'ai fini par donner un coup dans une chaise. Depuis, je boîte, et je me sens la pire mère du monde, encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah purée, merci, ça fait du bien de lire que ça n'arrive pas qu'à moi !

      Supprimer
  2. ah non je te rassure, ça n'arrive pas qu'à toi! moi aussi je suis parfois à bout face aux exigences de ma deuxième. Et je pleure, me trouve nulle...et puis ça passe, j'arrive à un peu plus d'objectivité, je me dis que je ne suis pas si mal comme maman et je retrouve ma patience...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me suis toujours dit que c'est les personnes qui ne se posent jamais la question qui sont, finalement, les mauvaises mères ^^

      Supprimer
  3. Pleure petite Prune quand ça t'est nécessaire .....vois-tu , à 70 ans , j'ai encore besoin de hurler de fatigue , de ras-le-bol , bien sûr , je pars au bout d'un champ , dans la forêt ,

    et mon remède cafard c'est : coquillettes + jambon mouliné et un ENORME morceau de beurre qui fond dessus , et là .....j'ai 3 ans , la rougeole ou la varicelle ou une rhino ...et je reste dans mon lit , je me plains toute seule ....on n'est jamais si bien servi lalalalla etc ... Je rêve quand même de deux bras qui m'entourent et me bercent ....mais ça , c'était avant ! MarieH

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne grandit jamais vraiment je pense... :-)

      Supprimer
  4. Et oui, c'est notre lot quotidien de parents jusqu'à ce que bébé soit assez grand pour mieux communiquer ses attentes. Mais comme on oublie ces moments de détresse dès que bébé sourit ou dès qu'il rigole ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est vrai... d'ailleurs cette nuit il a bien dormi et ce matin il était adorable... et j'ai eu du mal à le laisser !

      Supprimer
  5. Hier j'ai posé mon bébé qui pleurait dans son parc et je suis sortie pour crier, pleurer et mettre des coups de pieds dans le vent, le voisin m'a vue, il a du me prendre pour une folle...
    Je compatis donc. Je crois qu'on en est toutes là non? (je me rassure comme je peux!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'on est toutes convaincues d'être seules, et qu'en fait on est toutes dans la même galère :-) et ça fait du bien de le savoir !

      Supprimer

Les commentaires sont modérés alors ne t'inquiète pas s'ils mettent du temps à s'afficher, je suis pas toujours là mais ça finira par arriver et j'y réponds (presque) toujours !